RÉGIONALE ÎLE DE FRANCE
de L'Association des Professeurs d'Histoire et Géographie

Académies de Créteil-Paris-Versailles

APHG - Ile de France

ACTIVITES DE LA REGIONALE

VOYAGES DE LA REGIONALE

reporté au 12 novembre !!!

Avec la musique comme fil conducteur,

embarquons pour un voyage inédit et passionnant à la découverte des grandes civilisations de l'Antiquité.

L'exposition rassemble près de 400 œuvres d'une grande diversité

vestiges d'instruments de musique, tablettes mésopotamiennes, papyrus, vases grecs...

de quoi satisfaire les plus curieux d'entre nous.

Retrouvons- nous samedi 12 novembre place du Châtelet point de départ d'une " folle journée "...

Cordialement Hélène

Inscription


3 - 6 janvier

Pour certains, l'incontournable c'est le voyage en Italie pour nous c'est le voyage à Londres...

Mais nous ne sommes pas les seuls à vouloir profiter d'un taux de change très favorable et donc,
tous les Eurostars sont complets pour les particuliers, en ce début janvier.

J'ai une option sur quelques places pour une durée de 15 jours., comme pour les compagnies aériennes.

Je suis désolée de vous mettre une telle pression pendant cette période estivale,
mais vous comprenez qu'il faudra vous décider rapidement.

Excellente fin de vacances Cordialement Hélène

Descriptif et inscription

4-7 mai

Bonjour,

Au printemps, Vienne propose de nombreuses expositions qui mettent en lumière

la manière dont les artistes, les scientifiques, les architectes et d'autres ont durablement marqué cette ville autour de 1900.

Au Belvédère : Klimt, le renouveau en Europe centrale,

Egon Schiele, itinéraire d'un collectionneur,

Au Wien Museum Karlsplatz : Otto Wagner " architecte métropolitain "

Et cette liste est non exhaustive.

Si vous êtes intéressé, inscrivez-vous auprès de Salaün,

le plus vite sera le mieux, la période, en effet est très demandée.

Nous avons un court délai pour confirmer les places d'avion.

Cordialement Hélène

PROGRAMME ET INSCRIPTION

 


CONFERENCES - COLLOQUES

21 octobre

La Société d’histoire et d’archéologie de Senlis à le plaisir de vous inviter à sa conférence mensuelle du samedi 21 octobre,  Saint Louis, Senlis et « l’art de cour » au XIIIe siècle,

donnée par M. Pierre-Yves Le Pogam, conservateur en chef, Département des Sculptures au Musée du Louvre.

Le lien entre commande artistique et domaine royal pose de nombreuses questions durant le règne de Louis IX (1214-1226-1270), comme le montrent aussi bien la question des résidences que celle du mécénat dans d’autres domaines (orfèvrerie, enluminure, sculpture, etc.). Malgré l’affirmation de la monarchie capétienne sur l’ensemble du royaume et en dépit du rayonnement personnel de Saint Louis, les rapports avec le nord de la France et particulièrement avec les zones que fréquentent le plus le roi sont privilégiés. À cet égard, le cas de Paris et d’autres villes de l’Île-de-France et des régions avoisinantes (par exemple Sens, Compiègne, Senlis) est singulièrement éclairant.


22 octobre


L’exposition Shoah et bande dessinée est prolongée jusqu’au 7 janvier 2018

AUTOUR DE L'EXPOSITION
 
Déambulations à trois voix
En trio, un auteur, un dessinateur, un historien, un spécialiste de la bande dessinée ou encore l’un des commissaires de l’exposition vous guident à travers l’exposition Shoah et bande dessinée ; l’occasion de découvrir l’envers du décor, d’écouter des anecdotes... 

• Génocide et bande dessinée : une périlleuse équation ?
      Dimanche 22 octobre 2017 à 16h30
En présence de Gorune Aprikian, scénariste, réalisateur et producteur de cinéma, auteur de Varto, Stéphane Beaujean, directeur artistique du Festival de la bande dessinée d’Angoulême, et de Didier Pasamonik, commissaire scientifique de l’exposition. 
Tarif : Gratuit sur réservation au 01 53 01 17 42 , nombre de places limitées à 20 personnes. 
26 octobre


Retour à Lemberg
> Jeudi 26 octobre 2017, 19 h 30
> (À l’occasion de la parution de Retour à Lemberg de Philippe Sands, éd. Albin Michel, 2017. Avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah)
> En présence de l’auteur. Animée par Marie-Madeleine Rigopoulos, journaliste à Transfuge.
6 novembre
Un documentaire qui revient sur un personnage clé de l’univers minier, celui des « gardes des mines » (voir en PJ l’article de La Voix du Nord).
« Sous l’œil des Houillères », un documentaire qui se montre le 6 novembre en fin de soirée sur France 3


Présentation
8 novembre

En complément à son exposition temporaire
Dans la peau d’un soldat de la Rome antique à nos jours
, du 11 octobre 2017 au 28 janvier 2017, portant sur la vie quotidienne du soldat
des armées européennes de l’Antiquité à nos jours, le musée de l’Armée organise un cycle
de conférences sur ce thème
.
Réservation obligatoire : histoire@musee-armee.fr ; dans la limite des places disponibles
.
Ce cycle de conférences se déroule dans l’auditorium Austerlitz du musée de l’Armée.

Mercredi 8 novembre
, 13h45-15h00
Les traces archéologiques laissées par les armées modernes en campagne
, par Séverine Urard, INRAP

9 novembre

Société des amis des archives de France

Jeudi  9 novembre à 18 heures
: conférence, « Sous le signe du métal : saga d’une dynastie du marché de l’art » par Mme Sabine Bourgey, expert en numismatique.
Archives nationales, 60 rue des Francs-Bourgeois, 75003 Paris, Hôtel de Soubise ,chambre du prince.
Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles.

10 novembre

10 nov., 17 h : conférence publique « Le palais des livres, la bibliothèque de l’École des chartes au sein de Richelieu », par Basile Baudez
12 - 13 novembre


Colloque international intitulé 8 Novembre 1942 Débarquement Allié et Résistance en Afrique du Nord.
Attention, les réservations s'effectuent uniquement auprès de cette institution au 0147053515 ou par mail : caddad18@gmail.com (à partir de votre messagerie)

Programme

Inscription
14 novembre

SEANCE GRATUITE DE 9 HEURES A 12 HEURES
AU CINEMA LE SAINT GERMAIN DES PRES - SALLE BEAUREGARD
22, RUE GUILLAUME APOLLINAIRE - 75006 PARIS


Réservations à MEMOIRE 2000 : Tel 01 46 44 57 21
e.mail : memoire.2000@sfr.fr - Blog : memoire2000.org
Le nom des débatteurs sera communiqué ultérieurement
(programme établi en juin, sous réserve de changements indépendants de notre volonté)


L A I C I T E I N C H ’ A L L A H

Documentaire de Nadia El Fani
France-Tunisie -20011 - 75’
Débatteur :

ESPOIR DE LAICITE EN PAYS MUSULMAN

Août 2010, en plein Ramadan sous Ben Ali et malgré la chape de plomb de la censure, Nadia El Fani filme une Tunisie qui semble ouverte au principe de liberté de conscience et à son rapport à l'Islam... Trois mois plus tard, la Révolution Tunisienne éclate, Nadia est sur le terrain.

14 novembre

En complément à son exposition temporaire
Dans la peau d’un soldat de la Rome antique à nos jours
, du 11 octobre 2017 au 28 janvier 2017, portant sur la vie quotidienne du soldat
des armées européennes de l’Antiquité à nos jours, le musée de l’Armée organise un cycle
de conférences sur ce thème
.
Réservation obligatoire : histoire@musee-armee.fr ; dans la limite des places disponibles
.
Ce cycle de conférences se déroule dans l’auditorium Austerlitz du musée de l’Armée.

Mardi 14 novembre
, 13h45-15h00
Dans la peau d’un soldat médiéval
, par Olivier Renaudeau, conservateur au musée de l’Armée et commissaire de l'exposition


15 novembre

Société des amis des archives de France

Mercredi 15 novembre 2017 à 14 heures 30
: visite de l'exposition : « François 1er et l'art des Pays-Bas » sous la conduite de Cécile Scaillierez, conservateur en chef au département des peintures, chargée des peintures françaises et néerlandaises du XVIe siècle, commissaire de l'exposition.
Rendez-vous à 14h15, au Louvre (le lieu sera précisé ultérieurement)
25 personnes maximum.
Inscription obligatoire auprès de Corinne Besse (01 40 27 62 28 ou besse.ext@culture.gouv.fr).

16 novembre

16 nov., 17 h : conférence publique « Une histoire des rythmes (ive-xxie siècle) », par Jean-Claude Schmitt
17 novembre

Les relations franco-italiennes aux XIXe-XXe siècles

La France et l’Italie entretiennent des relations très étroites depuis une époque lointaine. Au fil des siècles, les multiples échanges entre les deux pays ont favorisé la constitution d’un fonds patrimonial extrêmement riche et varié qui demeure cependant peu connu du grand public. Ce cycle de conférences porte sur des moments clés de l’histoire de la péninsule aux XIXe-XXesiècles.

François-Mitterrand – Salle 70

Quai François-Mauriac - Paris 13e

Entrée libre

vendredi 17 novembre 2017, 18h30-20h00

Les Français et l’Unité italienne : 1848-1870
Par Laura Fournier-Finocchiaro, université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis

Pour plus d'informations :programme cycle relations franco-italiennes

17 novembre

En complément à son exposition temporaire
Dans la peau d’un soldat de la Rome antique à nos jours
, du 11 octobre 2017 au 28 janvier 2017, portant sur la vie quotidienne du soldat
des armées européennes de l’Antiquité à nos jours, le musée de l’Armée organise un cycle
de conférences sur ce thème
.
Réservation obligatoire : histoire@musee-armee.fr ; dans la limite des places disponibles
.
Ce cycle de conférences se déroule dans l’auditorium Austerlitz du musée de l’Armée.

Vendredi 17 novembre
, 13h45-15h00
Comprendre la logistique d’une armée
,
par le lieutenant-colonel Christophe Gué du CSIA (Cours supérieur Interarmes)

17 - 18 novembre

17-18 nov. : « Histoire du livre et pouvoirs de l’écrit », colloque en hommage à Henri-Jean Martin (1924-2007), archiviste paléographe, éminent historien du livre, avec Christine Bénévent et Christophe Gauthier, professeurs à l’École
21 novembre

En complément à son exposition temporaire
Dans la peau d’un soldat de la Rome antique à nos jours
, du 11 octobre 2017 au 28 janvier 2017, portant sur la vie quotidienne du soldat
et à l’occasion de la publication en France des mémoires de Montecuccoli
le musée de l’Armée organise une conférence sur ce thème
.
Réservation obligatoire : histoire@musee-armee.fr ; dans la limite des places disponibles
.
Ce cycle de conférences se déroule dans l’auditorium Austerlitz du musée de l’Armée.
21 novembre 2017
13h30
Mot d’accueil
13h40
Introduction
, Georges-Henri Soutou, de l’Institut de France
14h00
Présentation des Mémoires de Montecuccoli
par Ferenc Toth, conseiller scientifique à l'Académie hongroise des sciences et Martin Motte, directeur d'étude à l'EPHE
14h30
Les conditions de vie des militaires pendant les guerres turques en Hongrie à l’époque moderne par Ferenc Toth
th
15h30
Questions et discussion
Cette invitation ne donne pas accès aux collections du musée ou à l’exposition temporaire.

22 novembre

Archéologie de la guerre : de la fouille à l’écriture de l’Histoire  
Centré sur l'apport de l'archéologie française ou d'archéologues français à l'Histoire, ce cycle de conférences de la BnF envisage de traiter différents aspects de l’archéologie de la Guerre, au sens large (étude d’objets, fouille, archéologie des textes...). Co-organisé par la Bibliothèque nationale de France et la direction des études de l’Ecole française d’Athènes, l’idée est de montrer à travers l’exposé de travaux récents comment archéologie, matériel archéologique ou épigraphie dialoguent pour créer un discours historique.

mercredi 22 novembre 2017 18h30-20h00
Les fouilles de fortins du désert oriental en Egypte
Par Bérengère Redon, spécialiste de l’Egypte, CNRS
25 - 26 novembre Histoire de Lire :
le salon du livre d’Histoire de Versailles

10e édition

La 10ème édition d’Histoire de Lire, le salon du livre d’Histoire de Versailles, se déroulera les 25 et 26 novembre 2017.

De grands auteurs sont attendus, dont Hélène Carrère d’Encausse, Xavier Darcos, Pierre Joxe, Marc Ferro, Luc Ferry, Evelyne Lever, Bernard de Montferrand et Gilbert Sinoué.

Différents sujets seront abordés : l’année 1917, Virgile, la relation de Churchill avec la France, les guerres romaines, Philippe Seguin, Vergennes, les secrets de Fouché…

En prélude au salon, tout le mois de novembre, l’opération L’Histoire à la Rencontre des Collégiens menée en partenariat avec l’Académie de Versailles et le Département des Yvelines, permettra de sensibiliser plus de 650 collégiens à la lecture et à l’Histoire.

 

170 auteurs d’essais de romans, auteurs et illustrateurs jeunesse et BD attendus, dont :

- des historiens français : Simone Bertière, Jean des Cars, Marc Ferro, Patrice Gueniffey, Dominique Kalifa, Didier Le Fur, Jean-Yves Le Naour, Evelyne Lever, Emmanuel de Waresquiel…

- des académiciens : Gabriel de Broglie, Hélène Carrère d’Encausse, Philippe Contamine, Michel Zink

- des anciens ministres : Xavier Darcos, Luc Ferry, Pierre Joxe

- des romanciers : Didier Decoin, Thérésa Revay… et les futurs Prix littéraires de la rentrée

- des journalistes : Emmanuel Laurentin, Xavier Mauduit, Nicolas Carreau, Jean Guarrigues...

- des auteurs étrangers : Benedetta Craveri, Daria Galateira, Gerd Krumeich, Andrea Riccardi, Nicholas Stargardt…


Près de 50 Grands débats, Regards croisés, Cafés d’auteurs, Histoires en Scène et animations jeunesse produites par les bibliothèques de Versailles


De nombreux auteurs de BD historique


Un espace jeunesse :
30 auteurs pour les jeunes de 3 à 15 ans


3 décembre

L’exposition Shoah et bande dessinée est prolongée jusqu’au 7 janvier 2018

AUTOUR DE L'EXPOSITION
 
Déambulations à trois voix
En trio, un auteur, un dessinateur, un historien, un spécialiste de la bande dessinée ou encore l’un des commissaires de l’exposition vous guident à travers l’exposition Shoah et bande dessinée ; l’occasion de découvrir l’envers du décor, d’écouter des anecdotes... 

• Bande dessinée et cinéma : deux arts confrontés aux génocides
      Dimanche 3 décembre 2017 à 16h30
En présence de Marie-Edith Agostini, commissaire générale de l’exposition, Ophir Levy, historien du cinéma, et Marc Lizano, auteur (dessin) de L’Enfant cachée.
Tarif : Gratuit sur réservation au 01 53 01 17 42, nombre de places limitées à 20 personnes. 
15 décembre

Les relations franco-italiennes aux XIXe-XXe siècles

La France et l’Italie entretiennent des relations très étroites depuis une époque lointaine. Au fil des siècles, les multiples échanges entre les deux pays ont favorisé la constitution d’un fonds patrimonial extrêmement riche et varié qui demeure cependant peu connu du grand public. Ce cycle de conférences porte sur des moments clés de l’histoire de la péninsule aux XIXe-XXesiècles.

François-Mitterrand – Salle 70

Quai François-Mauriac - Paris 13e

Entrée libre

vendredi 15 décembre 2017 18h30-20h00
Entre estime et rivalité : les relations entre la France et le Royaume d’Italie de la défaite de Sedan à la marche sur Rome (1870-1922)
Par Jean-Yves Frétigné, université de Rouen

Pour plus d'informations :programme cycle relations franco-italiennes
19 décembre

SEANCE GRATUITE DE 9 HEURES A 12 HEURES
AU CINEMA LE SAINT GERMAIN DES PRES - SALLE BEAUREGARD
22, RUE GUILLAUME APOLLINAIRE - 75006 PARIS


Réservations à MEMOIRE 2000 : Tel 01 46 44 57 21
e.mail : memoire.2000@sfr.fr - Blog : memoire2000.org
Le nom des débatteurs sera communiqué ultérieurement
(programme établi en juin, sous réserve de changements indépendants de notre volonté)

H IVE R 54

Film de Denis Amar
France - 1989 - 100’
Avec Lambert Wilson, Claudia Cardinale...
Débatteur :

L A GRANDE PA U V R E T E

En hiver 1954, alors que la température tombe en dessous de -15°de façon prolongée, l'abbé Pierre va lancer des appels médiatiques nationaux à la solidarité pour venir en aide aux pauvres et aux sans domicile fixe en dan-ger de mourir de froid dans l’indifférence générale. Son message est en-tendu ce qui lui permet de fonder le 12 mars 1954 l’association Emmaüs.

19 décembre

Société des amis des archives de France

Mardi 19 décembre 2017 à 11 heures
: visite de l'exposition : « Dessiner pour Bâtir : le métier d'architecte au XVIIe siècle », sous la conduite d'Alexandre Cojannot, conservateur en chef aux Archives nationales, commissaire de l'exposition.
Rendez-vous à 10 h 45 aux Archives nationales, 60 rue des Francs-Bourgeois, 75003 Paris
25 personnes maximum.
Inscription obligatoire auprès de Corinne Besse (01 40 27 62 28 ou besse.ext@culture.gouv.fr).

20 décembre

Archéologie de la guerre : de la fouille à l’écriture de l’Histoire  
Centré sur l'apport de l'archéologie française ou d'archéologues français à l'Histoire, ce cycle de conférences de la BnF envisage de traiter différents aspects de l’archéologie de la Guerre, au sens large (étude d’objets, fouille, archéologie des textes...). Co-organisé par la Bibliothèque nationale de France et la direction des études de l’Ecole française d’Athènes, l’idée est de montrer à travers l’exposé de travaux récents comment archéologie, matériel archéologique ou épigraphie dialoguent pour créer un discours historique.

mercredi 20 décembre 2017 18h30-20h00
Archéologie de la bataille de Sellasie (222 av. J.-C.) : entre sources antiques et réalités du terrain
Par Jean-Christophe Couvenhnes, université Paris IV

16 janvier

SEANCE GRATUITE DE 9 HEURES A 12 HEURES
AU CINEMA LE SAINT GERMAIN DES PRES - SALLE BEAUREGARD
22, RUE GUILLAUME APOLLINAIRE - 75006 PARIS


Réservations à MEMOIRE 2000 : Tel 01 46 44 57 21
e.mail : memoire.2000@sfr.fr - Blog : memoire2000.org
Le nom des débatteurs sera communiqué ultérieurement
(programme établi en juin, sous réserve de changements indépendants de notre volonté)


N’OUBLIEZ PAS QUE CELA FUT
Documentaire de Stéphan Moszkowicz

France - 2008 - 60’
Débatteurs :

L A  S H O A H

 

Ce documentaire retrace le parcours d’un groupe d’élèves de première vi-sitant le camp d’Auschwitz et d’autres camps en Pologne. Ils vont être ainsi mis face à la réalité des camps d’extermination....

26 janvier

Les relations franco-italiennes aux XIXe-XXe siècles

La France et l’Italie entretiennent des relations très étroites depuis une époque lointaine. Au fil des siècles, les multiples échanges entre les deux pays ont favorisé la constitution d’un fonds patrimonial extrêmement riche et varié qui demeure cependant peu connu du grand public. Ce cycle de conférences porte sur des moments clés de l’histoire de la péninsule aux XIXe-XXesiècles.

François-Mitterrand – Salle 70

Quai François-Mauriac - Paris 13e

Entrée libre

vendredi 26 janvier 2018 18h30-20h00
L’émigration italienne en France aux XIXe et XXe siècles
Par Marie-Claude Blanc-Chaléard, université Paris Ouest Nanterre-La Défense.
Pour plus d'informations :programme cycle relations franco-italiennes

13 février

SEANCE GRATUITE DE 9 HEURES A 12 HEURES
AU CINEMA LE SAINT GERMAIN DES PRES - SALLE BEAUREGARD
22, RUE GUILLAUME APOLLINAIRE - 75006 PARIS


Réservations à MEMOIRE 2000 : Tel 01 46 44 57 21
e.mail : memoire.2000@sfr.fr - Blog : memoire2000.org
Le nom des débatteurs sera communiqué ultérieurement
(programme établi en juin, sous réserve de changements indépendants de notre volonté)


LA CONTROVERSE DE VALLADOLID

Film de Jean-Daniel Verhaeghe
France - 1991 - 90’
Avec J.L. Trintignant, J.P. Marielle, Jean Carmet...
Débatteur :

LES DROITS DE L’HOMME

Au XVIe siècle, soixante ans après la découverte de l’Amérique par Christophe Colomb, règne sur l’Espagne Charles Quint qui convoque une assemblée sous l’égide du légat pontifical, afin de débattre de la question fondamentale : les indigènes indiens, dont elle a colonisé les territoires, ont-ils une âme ? Tel est l'objet du debat public qui oppose en 1550, à Valladolid, capitale de l'Espagne, le chanoine Sepulveda et le dominicain Las Casas.

9 mars

Les relations franco-italiennes aux XIXe-XXe siècles

La France et l’Italie entretiennent des relations très étroites depuis une époque lointaine. Au fil des siècles, les multiples échanges entre les deux pays ont favorisé la constitution d’un fonds patrimonial extrêmement riche et varié qui demeure cependant peu connu du grand public. Ce cycle de conférences porte sur des moments clés de l’histoire de la péninsule aux XIXe-XXesiècles.

François-Mitterrand – Salle 70

Quai François-Mauriac - Paris 13e

Entrée libre

vendredi 9 mars 2018 18h30-20h00
Les relations franco-italiennes dans le deuxième après-guerre : de 1947 à nos jours
Par Alessandro Giacone, maître de conférences HDR en histoire contemporaine, université de Grenoble-Alpes.

Pour plus d'informations :programme cycle relations franco-italiennes
20 mars

SEANCE GRATUITE DE 9 HEURES A 12 HEURES
AU CINEMA LE SAINT GERMAIN DES PRES - SALLE BEAUREGARD
22, RUE GUILLAUME APOLLINAIRE - 75006 PARIS


Réservations à MEMOIRE 2000 : Tel 01 46 44 57 21
e.mail : memoire.2000@sfr.fr - Blog : memoire2000.org
Le nom des débatteurs sera communiqué ultérieurement
(programme établi en juin, sous réserve de changements indépendants de notre volonté)


 


Semaine d’éducation contre le racisme et l’antisémitisme
24 JOURS
Film d’Alexandre Arcady
France - 2014 - 110’
Avec Zabou Breitman, Palcal Elbé, Jacques Gamblin...
Débatteur :




10 avril

SEANCE GRATUITE DE 9 HEURES A 12 HEURES
AU CINEMA LE SAINT GERMAIN DES PRES - SALLE BEAUREGARD
22, RUE GUILLAUME APOLLINAIRE - 75006 PARIS


Réservations à MEMOIRE 2000 : Tel 01 46 44 57 21
e.mail : memoire.2000@sfr.fr - Blog : memoire2000.org
Le nom des débatteurs sera communiqué ultérieurement
(programme établi en juin, sous réserve de changements indépendants de notre volonté)


NI PAILLASSONS, NI PROSTITUEES
Documentaire de Michèle Dominici
France - 2011 - 52’

Débatteur :

LE DROIT DES FEMMES
C’est l’histoire d’une révolution passée sous silence, d’une lutte acharnée afin d’obtenir l’impensable à l’époque : le droit de voter.
Ce documentaire propose de suivre le combat de cinq de ces femmes qui ont consacré leur vie à ce combat indispensable...


15 mai

SEANCE GRATUITE DE 9 HEURES A 12 HEURES
AU CINEMA LE SAINT GERMAIN DES PRES - SALLE BEAUREGARD
22, RUE GUILLAUME APOLLINAIRE - 75006 PARIS


Réservations à MEMOIRE 2000 : Tel 01 46 44 57 21
e.mail : memoire.2000@sfr.fr - Blog : memoire2000.org
Le nom des débatteurs sera communiqué ultérieurement
(programme établi en juin, sous réserve de changements indépendants de notre volonté)


SA MAJESTE DES MOUCHES
Film de Peter Brook
USA - 1963 - 92’
Avec James Aubrey, Nocholas Hammond, Hugh Edwards...
Débatteur :

FRAGILITE DE LA DEMOCRATIE

Une alerte nucléaire conduit les autorités anglaises à procéder à l'éva­cuation des écoles. Un avion transportant des enfants et quelques adultes s'écrase sur une île déserte. Seuls les enfants survivent. Livrés à eux-mêmes, ils tentent de s'organiser. Mais les personnalités antagonistes de deux d'entre eux entraînent la formation de clans...


SEMINAIRES

 

Préparation à distance à l’agrégation externe d’histoire
à l’Université Paris Nanterre

Depuis l’année 2016-2017, l’Université de Paris Nanterre propose une préparation à distance à l’agrégation externe d’histoire. Les étudiants inscrits ont accès aux cours (18 séances de trois heures par question) captés en vidéo et mis en ligne sur des espaces de cours, peuvent dialoguer avec leurs enseignants sur des forums, rendre des exercices et des devoirs de concours blanc et passer des oraux blancs au moyen du système Big Blue Button.

Cette formation répond à une demande importante, comme en témoigne le nombre d’inscrits lors de cette première année de préparation, qui s’est élevé à 34. Les premiers résultats, en attendant ceux des oraux, sont très encourageants : deux admissibilités à l’agrégation d’histoire, une à celle de géographie et sept au capes externe d’histoire-géographie.

La préinscription, qui n’engage est rien, se fait par l’intermédiaire de l’application e-candidat https://ecandidat.u-paris10.frqui est ouverte jusqu’au 15 juin et fera l’objet d’une réouverture à la fin du mois d’août. Dans l’intervalle et pour toute question, il faut contacter Robinson Baudry (robinson.baudry@sfr.fr).

 

Cycle 3 | Religions et régimes autoritaires

Jeudi 28 septembre

Jeudi 5, mardi 10 & jeudi 19 octobre 2017

18h30 - 20h

Détail des séances

Salles AS1-01 ou AS1-09

(1er sous-sol, salles 1 ou 9)

Lieu des cours :

EPHE - Maison des Sciences de l'Homme

54 boulevard Raspail, Paris 6e - [Métro Sèvres-Babylone ou Rennes]

Envie de vous inscrire ?

Rendez-vous sur le site sécurisé des inscriptions en ligne de l'IESR.

Vous souhaitez payer par carte bancaire ou par chèque ? Ce site vous permettra de saisir vos informations, sélectionner vos cycles et choisir votre mode de paiement !



Cycle 4 | Clés pour comprendre l'islam

Mercredi 4 & 11 octobre 2017

9h30 - 17h

Cette session sur deux journées propose une introduction à l’étude de l’islam et du monde musulman, autour des thématiques suivantes : les écrits fondateurs ; la diversité religieuse du monde musulman ; la place de l'image ; le paysage de l’islam français et les enjeux de son institutionnalisation.

Détail des journées

Salle AS1-01 le 04/10

Salle BS1-28 le 11/10

(1er sous-sol, salles 1 ou 28)

Cycle 5 | Le droit hébraïque face aux situations extrêmes

Lundi 6, 13 et 20 novembre 2017

18h30 - 20h

Tout droit s’est confronté à des situations extrêmes - prises d’otages, situations de guerre, suicide, euthanasie, etc. - qui obligent souvent à une réflexion éthique, englobée dans une visée juridique.

La réflexion sur la philosophie du droit sera menée à l’intérieur du droit hébraïque, car celui-ci accorde une très grande place à l’éthique. Au cours de ce cycle, une large place sera faite à ce qui fut la confrontation de ce droit aux situations extrêmes créées par le génocide nazi, jetant ainsi une lumière originale sur une période historique troublée. Cette approche permettra de découvrir non seulement ce droit et cette éthique, mais aussi les démarches de raisonnement particulières au Talmud et au droit hébraïque.

Détail des séances

Salle AS1-01 (1er sous-sol, salle 1) et le 20/11, Salle AS1-09 (1er sous-sol, salle 9)

(1er sous-sol, salles 1 ou 9)


 

 

 



Calendrier des formations 2017-2018

2017

2018

→ En savoir plus


 

INFORMATIONS  MUSEES

 

Saison culturelle 2017

La Saison culturelle 2017 est la première édition d’un dispositif de valorisation culturelle en France et à l’étranger. Elle vise à mettre en lumière l’offre culturelle foisonnante à Paris et dans la région Île-France et s’inscrit dans le cadre du plan de relance en faveur du tourisme mis en place avec le Gouvernement, la Ville de Paris et la Région Île-de-France.

DOSSIER DE PRESSE

 



La Conciergerie fait sa Révolution

2017


PROGRAMMATION 2017
MUSÉES DE LA VILLE DE PARIS

DERAIN, BALTHUS, GIACOMETTI, BALENCIAGA, DALIDA, DEGAS, REDON, WATTEAU, BOUCHER, FRAGONARD, KAREL APPEL, LEE UNGNO, BOURDELLE, BALZAC, TIEPOLO, GUARDI, ANDERS ZORN, JULES CÉSAR, MARIANNE, MARIANO FORTUNY...

MUSÉE D’ART MODERNE DE LA VILLE DE PARIS ■ PETIT PALAIS, MUSÉE DES BEAUX-ARTS DE LA VILLE DE PARIS ■ MAISON DE BALZAC ■ MUSÉE BOURDELLE ■ MUSÉE CARNAVALET, HISTOIRE DE PARIS ■ CATACOMBES DE PARIS ■ CRYPTE ARCHÉOLOGIQUE DE L'ÎLE DE LA CITÉ ■ MUSÉE CERNUSCHI, MUSÉE DES ARTS DE L’ASIE DE LA VILLE DE PARIS ■ MUSÉE COGNACQ-JAY, LE GOÛT DU XVIIIe ■ PALAIS GALLIERA, MUSÉE DE LA MODE DE LA VILLE DE PARIS ■ MUSÉE DU GÉNÉRAL LECLERC DE HAUTECLOCQUE ET DE LA LIBÉRATION DE PARIS / MUSÉE JEAN MOULIN ■ MAISON DE VICTOR HUGO ■ MUSÉE DE LA VIE ROMANTIQUE ■ MUSÉE ZADKINE ■

Télécharger la programmation complète
 


PROGRAMMATION DES EXPOSITIONS 2017
 

Entrée gratuite pour les lycéens et apprentis d'Ile-de-France

 
 

> Enseignants, directeurs de lycée ou CFA d’Ile-de-France, faites découvrir le musée de la Grande Guerre à vos élèves gratuitement*.

> Pour l’année scolaire 2017/2018, avec le soutien du Conseil Régional d’Ile-de-France, le musée de la Grande Guerre renouvelle l'accueil gratuit des élèves et des enseignants et propose un programme pédagogique sur-mesure. Ces derniers pourront ainsi profiter de visites guidées, ateliers et visiter le circuit des champs de bataille. 
Nouveauté : les visites à distance sont également comprises dans l'offre !

> Découvrez vite le programme pédagogique 

>  Inscrivez-vous dès maintenant

 
* Hors visites libres – Frais de transport à la charge du Lycée/CFA. 

> Contact réservation scolaire - Tél. 01 60 32 10 45
reservation.museedelagrandeguerre(arobase)meaux(point)fr



 

3 des conférences du cycle Ombres et lumières des guerres secrètes ont été mises en ligne sur le site internet du musée de l'Armée. Vous pouvez les écouter grâce aux liens ci-dessous (appuyer sur la flèche positionner sur l'image)
http://www.musee-armee.fr/actualites/cette-semaine-au-musee/detail/jacques-foccart-le-pere-joseph-de-la-republique.html
http://www.musee-armee.fr/actualites/cette-semaine-au-musee/detail/les-services-secrets-britanniques-pendant-la-seconde-guerre-mondiale.html
http://www.musee-armee.fr/actualites/cette-semaine-au-musee/detail/mata-hari-ou-le-badinage-fatal.html
 

Château de Vaux-le-Vicomte 

Programmation 2017

Soirées aux chandelles – Tous les samedis soirs du 6 mai au 7 octobre

2 000 chandelles éclaireront de leur lumière vacillante château et jardin Le Nôtre, pour un moment magique. 2017 marque le retour d’un feu d’artifice revisité, qui clôt cette soirée hors du temps. Nouveau cette année : chaque samedi soir un tirage au sort désignera le chanceux visiteur qui déclenchera le feu d’artifice !

Un Noël gourmand à Vaux-le-Vicomte – les 25 et 26 novembre, tous les week-ends de décembre et tous les jours du 23 décembre 2017 au 7 janvier 2018 (Sauf le 25 décembre 2017 et le 1er janvier 2018)

Pour cette nouvelle édition de Noël, Vaux-le-Vicomte mettra à l’honneur la gourmandise.

Mille et une décorations et illuminations féeriques transporteront petits et grands dans un monde gourmand et sucré. Des forêts de pommes d’amour ou encore des maisons en pain d’épice seront installés dans le château.

Nouveautés 2017 !

Nouveau !

Jeux de La Fontaine - Tous les weekends, jours fériés et vacances scolaires (zone C) de l’année, du 29 avril au 5 novembre.

Alliant pédagogie et divertissement, le château proposera cette année des animations inédites autour de Jean de La Fontaine, fidèle ami de Nicolas Fouquet. Par le biais de jeux et d’énigmes autour des écrits de La Fontaine, les visiteurs découvriront des lieux insolites du château dont certains endroits jusqu’alors inaccessibles au public ! 

Nouveau !
Vaux-le-Vicomte fait son cinéma– Du 16 septembre au 5 novembre 2017

Cette année, à l’occasion du lancement  de la saison 2 de la série Versailles et du dernier film de Danny Boon (Raid Dingue); Vaux-le-Vicomte invitera à plonger dans les coulisses des plus grands films tournés au Château. (Moonraker (James Bond 007, 1979), L’homme au masque de fer (1998), ou encore Marie-Antoinette par Sofia Coppola (2006).

EXPOSITIONS

 

Dossier de presse sur la rénovation du musée Carnavalet

A partir du 13 octobre

DEUX MESSAGERS DU BOUT DU MONDE ACCUEILLIS AU MUSÉE DE L'HOMME


Une pirogue et une parure ont fait un très long voyage avant de prendre place au Musée de l’Homme. La pirogue est issue du coeur de la forêt amazonienne équatorienne et les éléments de la parure viennent des hautes terres de Papouasie-Nouvelle Guinée. Ces deux « manifestes » ont en commun de provenir de forêts primaires menacées et sont porteurs des messages des peuples autochtones dont ils sont issus.

Les 2 ambassadeurs de ces peuples remettront le 13 octobre à 11h30 à Bruno David, Président du Muséum national d'Histoire naturelle, ces précieux objets, qui seront par la suite exposés dans la galerie d’accueil.


13 décembre
=>

A partir du 13 décembre, grâce à la refonte complète de son parcours révolutionnaire et la mise en place d’un HistoPad, le Centre des monuments nationaux invite à (re)découvrir la Conciergerie !

Après la restauration et l’ouverture de ses cuisines en juin dernier, le Centre des monuments nationaux (CMN) poursuit la mise en lumière de la Conciergerie afin d’offrir une visite augmentée et enrichie de ce monument majeur situé au cœur de l’Ile de la Cité.

À partir du 13 décembre, la Conciergerie présentera un nouveau parcours révolutionnaire, mêlant des informations sur la Révolution, des dispositifs multimédias et un chantier des collections. De façon simultanée, le CMN proposera aux visiteurs de découvrir les salles médiévales et révolutionnaires de la Conciergerie ainsi que des espaces aujourd’hui disparus avec l’HistoPad, outil de médiation numérique permettant de remonter le temps grâce à la réalité augmentée, des reconstitutions 3D et des fonctionnalités interactives.

Communiqué de presse

 

Objet du mois

Une exceptionnelle tombe féminine du Néolithique ancien à Cys-la-Commune (Aisne)

Située à une vingtaine de kilomètres de Soissons, la tombe de Cys-la-Commune a été sauvegardée bien avant que la loi relative à l'archéologie préventive ne soit en vigueur. En effet, des archéologues professionnels comme amateurs se sont dressés contre sa destruction en 1969, alors qu'elle se trouvait sur l'exploitation d'une carrière de sable. Elle est alors coffrée sur place afin d'être déposée au musée d'Archéologie nationale où elle sera seulement dégagée et non fouillée. Ainsi la sépulture garde son contexte archéologique.

Par le lien suivant, http://zephyrin.culture.fr/download.php?file=841fcdb4b6bc2e8c9fcc4950e69b834d
vous pourrrez télécharger les photos de cette sépulture.

Communiqué de presse
1er juillet
=>

OUVERTURE AU PUBLIC

DU CABINET DE CURIOSITÉS

DE L’HÔTEL SALOMON DE ROTHSCHILD

À PARTIR DU 1er JUILLET 2017 POUR LES GROUPES

ET DU 2 SEPTEMBRE 2017 POUR LES INDIVIDUELS

 

À compter du 1er juillet 2017, la Fondation Nationale des Arts Graphiques et Plastiques ouvre le cabinet de curiosités de l’Hôtel Salomon de Rothschild, à Paris.

 

En 1922, la baronne Adèle de Rothschild s’éteint à Paris dans l’Hôtel Salomon de Rothschild, situé rue Berryer dans le 8e arrondissement. Elle lègue à l’État sa luxueuse demeure et ses collections, pour partie affectées à la Fondation Salomon de Rothschild créée en faveur des artistes vivants. Elle précise cependant, dans son testament, que son cabinet de curiosités devra être conservé intact, comme le témoin de son goût pour les arts. Ce lieu insolite, qui conserve des collections étonnantes, s’offre pour la première fois à la découverte des visiteurs.

Le cabinet de curiosités est l’écrin des collections rassemblées par le baron Salomon de Rothschild avant son décès prématuré en 1864. Sa jeune épouse, Adèle de Rothschild, continue ensuite à acquérir des œuvres d’art. Elle fait construire, entre 1874 et 1878, un hôtel particulier dans la plaine Monceau, dans lequel le cabinet trouve une place d’exception.

Le statut éminemment artistique du lieu est symbolisé par son riche décor de vitraux anciens, par des cuirs de Cordoue qui garnissent les murs et une tapisserie du XVIIe siècle qui orne le plafond. À l’intérieur, des vitrines conservent des collections qui vont de l’Antiquité au début du XXe siècle, provenant principalement d’Europe, d’Asie et d’Orient. Parmi les objets conservés se trouvent un ensemble important de jades chinois sculptés, de la porcelaine ancienne française et chinoise, des armes occidentales et orientales, mais aussi des sculptures de la Renaissance et du XIXe siècle, comme L’orpheline alsacienne d’Auguste Rodin. Des tableaux et des dessins du XIXe siècle, exécutés par Eugène Delacroix, Ary Scheffer, Alexandre-Gabriel Decamps ou Eugène Lami, sont exposés pour la première fois, autour du cabinet de curiosités.

Ce lieu précieux et intime sera dorénavant régulièrement accessible au public, à travers une visite-conférence au cours de laquelle l’histoire du lieu et de ses propriétaires sera retracée et la beauté des œuvres soulignée.

Dossier de presse

 

Guerre de 1870 - Commune de Paris de 1871

Un nouvel accrochage 

au musée d’art et d’histoire de Saint-Denis

Le musée d’art et d’histoire de Saint-Denis consacre 4 salles d'exposition permanente à la Guerre de 1870 et à la Commune de Paris de 1871, la Ville de Saint-Denis possèdent le fonds le plus important au monde sur la Commune de Paris de 1871 réparti entre le musée d’art et d’histoire, les archives municipales et la médiathèque centrale.

Un nouvel accrochage 
 

La collection du musée sur la Guerre franco-prussienne et la Commune de 1871 a fait l’objet d’un chantier, qui s’est déroulé d’octobre 2016 à mai 2017 selon quatre axes de travail : rénover l’espace d’exposition et l’accrochage permanent, terminer le récolement des 15 000 objets, restaurer et étudier les œuvres. 

Communiqué de presse


21 juin
=>
16 octobre


113 Ors d’Asie

Sur tout le continent asiatique, l’or tient une place centrale. Présent dans la symbolique bouddhique, le bouddhisme tantrique et, pour une moindre part, l’hindouisme et le jainisme, le lumineux métal ne pouvait que s’inscrire dans une exposition d’envergure, après le jade récemment abordé sous tous ses aspects. Contrairement à cette dernière présentation qui convoquait de nombreux prêts, le musée national des arts asiatiques – Guimet a choisi d’interroger ses propres collections – dont certaines ressorties des réserves, restaurées ou nouvellement acquises – viendront former un ensemble de 113 chefs-d’œuvre. C’est avec un regard d’orfèvre que le MNAAG explore et pose ainsi le cadre des échanges du métal inaltérable et des raisons de sa rareté, qu’il soit poudre d’or au Japon, en Chine ou en Corée, émissions monétaires dans l’Afghanistan kouchane ou parure de maharajahs indiens. Les techniques d’extraction et du travail de l’or seront abordées en préambule, avant qu’un florilège de splendeurs ne raconte sa fabuleuse épopée, les raisons de l’attrait et du pouvoir de séduction qu’il suscita en Asie, mille et une histoires en or autour de 113 pièces.


Communiqué de presse
2 août
=>
9 octobre


Animaux & Guerres.
Amis, modèles et emblèmes des combattants


Dans les galeries de la cour d’honneur de l’Hôtel national des Invalides, le musée de l’Armée propose une exposition en accès libre sur la place des animaux dans les guerres et met en lumière ces compagnons qui ont, de tous temps, participé aux combats.
En savoir plus


26 avril
=
29 octobre

COMMUNIQUÉ DE PRESSE de PROLONGATION de l'exposition :
«Le pouvoir des fleurs, Pierre Joseph Redouté (1759-1840) + Un parcours contemporain des métiers d'art»  26 avril - 29 octobre 2017


Cette exposition est réalisée avec le partenariat exceptionnel du Museum national d'Histoire naturelle. Le parcours contemporain est co-organisé avec Ateliers d'Art de France.

Le florissement du musée est réalisée par Pierre Banchereau de la Maison Debaulieu


>PROLONGATION JUSQU'AU 29 OCTOBRE 2017 


En raison de leur fragilité, l’accrochage des vélins se fait en 3 saisons, 3 occasions différentes de voir l’exposition !

Calendrier de laROTATION DES VÉLINS

  • 10 juillet  
  • 24 juillet  
  • 21 août  
Communiqué de presse

2 juin
=>
29 octobre



«  Derain , Balthus , Giacometti » . Une amitié artistique .

L’APHG a été invitée au vernissage de l’exposition  présentée par Fabrice Hergott , directeur du MAM ,  et la commissaire Jacqueline Munck .

Le dossier  de presse donne toutes les informations nécessaires sur l’exposition et autour de l’exposition , depuis les activités pour les enfants , en famille et les dates des conférences de presse pour préparer une sortie avec les élèves . La chronologie  très détaillée , en 2 parties ( 1880 à 1933- 1933 à 2001 ) est précieuse : le contexte d’une époque où la France et l ‘Europe ont été  un des centres culturels du monde mais touchées de plein fouet par deux Guerres mondiales  , est  bien présent . Ce dossier propose quelques extraits du catalogue de l’exposition avec 16 visuels libres de droit.
Nous avons vu une exposition tout à fait convaincante : elle  séduit – et enchante - le visiteur et elle    se prête à une visite très riche avec les élèves puisque la part  des programmes concernant «  culture et société  »  n’est pas négligeable .Elle concerne le collège et le lycée , avec un approfondissement des thèmes exposés et des interdisciplinarités différentes ; au lycée , philosophie / Histoire / littérature / arts plastiques , apporteront des éclairages complémentaires .
D’abord ,cette exposition comble des lacunes : la rétrospective de Derain au Musée d’art moderne de Paris date de 1994 ; celle de Balthus au Musée national d’art moderne-Centre Pompidou , de 1983 .Le « deuxième Derain »  , d’après  1914-18 , le moins connu ,  note Fabrice Hergott , a été mis en lumière dans cette monstration .
 Ensuite , la richesse de l’exposition ( 350 œuvres , peintures , sculptures , dessins , costumes , décors .. )  se développe dans une scénographie classique , simple , lisible , à travers les grandes salles du Musée . A côté d’œuvres connues , venues de plus  grandes institutions muséales françaises et étrangères  , l’importance des prêts particuliers permet de belles découvertes  , notamment sur Derain des années 20 et 30 .
Enfin , le thème retenu est neuf   ,  «  exposition inédite  »  précise la Commissaire , bien propre à éveiller la sympathie   des élèves ,  qui  explore l’amitié entre 3 artistes majeurs ,  André Derain (1880- 1954 ),  Balthasar Klossovski dit Balthus ( 1908- 2001 ) , Alberto Giacometti ( 1901- 1966) . Comment cette amitié joue  sur leurs vies , leurs œuvres , leur « regards  » : influences ou correspondances ? On peut trouver des éléments de réponse à travers les   8 séquences qui explorent ce sujet :   «  Le regard culturel  - Vies silencieuses  – Le modèle  –Jouer, la patience  – Entracte / Intermezzo I et II – Le rêve , visions de l’inconnu  – A « contretemps  » dans l’atelier   –La griffe sombre .
 Bien des pistes  pour le professeur d’histoire puisque  la rupture de la montée du nazisme  et de la guerre  entre nécessairement dans ce parcours de vies   :  l’exposition «  Art dégénéré  »  de 1937 à Berlin  ( un tableau de Derain vendu ; qui le possède aujourd’hui ?)  , le  voyage de Derain en Allemagne nazie et l’après 1945  . Comment cette épreuve pose avec violence le sentiment de la fragilité du vivant , l’énergie pour se tenir debout , le corps qui valorise la vie .  Le  temps  est une préoccupation majeure de ces artistes   «  l’art consiste à revisiter le passé  » écrit Balthus  avec  la question du réel .  Autant d’interrogations fondamentales pour l’historien  aussi .
Pour finir , et en écho aux préoccupations de notre époque  , le souci du partage – la circulation entre théâtre , littérature et arts plastiques  si bien présentés ici -   d’une humanité plurielle et diverse a aussi réuni ces trois grandes personnalités .
Une exposition est toujours une aventure . Celle-ci accueille une œuvre nouvelle offerte au Musée par la Société des Amis  du Musée d’art moderne de la Ville de Paris avec «  La grande bacchanale noire » ( 1935- 1945 ) , chef d’œuvre de Derain .
Notons que le Centre Pompidou qui fête ses 40 ans soutient cette exposition .

Pour l’APHG . Violeta Martinez Auriol

 



2 - 5 novembre

LE SALON INTERNATIONAL DU PATRIMOINE CULTUREL 
VALORISE L’ATTRACTIVITÉ DE NOTRE PATRIMOINE

CETTE ANNÉE, LE SALON MET À L’HONNEUR LE THÈME 

« PATRIMOINE ET TOURISME CULTUREL »

Dossier de presse en pièce jointe


30 mai
=>
5 novembre



L’exposition Les Meilleurs Ouvriers de France, présentée au Musée de arts et métiers du 30 mai au 5 novembre 2017, met en lumière les métiers de l’artisanat, le geste technique et la transmission des savoirs.

À la fois historique, ethnographique et d’art contemporain, l’exposition montre le travail d’excellence de médaillés au concours « Un des Meilleurs Ouvriers de France » (hors métiers de l’alimentation/restauration). Lancé en 1924 à l’occasion de la première Exposition nationale du Travail, à Paris, ce concours a été créé pour valoriser le travail et l’ingéniosité d’ouvriers et d’artisans.
 
Construite sur la base d’une enquête de terrain réalisée auprès de vingt MOF dans toute la France, l’exposition met en regard les savoir-faire de ces artisans et leurs créations avec une sélection de pièces issues des collections du Musée des arts et métiers. L’ensemble est présenté dans une scénographique inédite, enrichie d’éléments conçus pour l’exposition par des MOF, notamment une bibliothèque proposant une sélection de 25 œuvres, réalisées par des joaillers, brodeurs, couturiers, verriers, horlogers ou encadreurs.
 
Les objets patrimoniaux, documents d’archives et créations contemporaines invitent le visiteur à découvrir les outils, les matériaux, les lieux de production mais aussi les processus de création ainsi que la vie de ces ouvriers d'exception. L’installation vidéo qui clôture le parcours révèle les gestes techniques et esthétiques des Meilleurs Ouvriers de France dans leur atelier travaillant le papier, le tissu, le verre, le bois, la pierre, le bronze.
 
En replaçant l’humain au cœur de l’exposition, Les Meilleurs Ouvriers de France rend ainsi compte de la richesse et de la diversité des pratiques actuelles, inscrites dans une longue tradition artisanale.
20 octobre
=>
12 novembre

REFLECTIONS REDUX

UNE EXPOSITION INÉDITE DE BENJAMIN MILLEPIED

AVEC BARBARA KRUGER

STUDIO DES ACACIAS BY MAZARINE

À l’occasion de la FIAC 2017, le Studio des Acacias by Mazarine, lieu mythique dédié à la création interdisciplinaire, invite le danseur et chorégraphe français Benjamin Millepied et la célèbre artiste américaine Barbara Kruger. Paul-Emmanuel Reiffers, Fondateur du Studio des Acacias et Président de Mazarine Groupe, a souhaité proposer à son ami et ancien directeur de la danse à l’Opéra de Paris, de créer une expérience inédite mêlant projections holographiques, films et scénographie immersive. L’exposition, intitulée Reflections Redux, se tiendra du 20 octobre au 12 novembre 2017.

Né en 1977, Benjamin Millepied est un danseur et chorégraphe français. Danseur étoile du New York City Ballet, ancien directeur de la danse à l’Opéra de Paris, il est aujourd’hui à la tête de la compagnie L.A. Dance Project, un véritable laboratoire de la création chorégraphique moderne.

Artiste conceptuelle de renommée mondiale, Barbara Kruger détourne depuis plus de 30 ans les images publicitaires qu'elle agrandit et détourne en leur associant des slogans aux connotations souvent politiques. S'interrogeant sur la violence de la société de consommation (I shop therefore I am : J’achète donc je suis) et sur la place des femmes, le travail de Barbara Kruger apparaît au sein d'une scène new-yorkaise des années 80 politique et revendicatrice. Exposée dans les plus grands musées du monde, Barbara Kruger est aujourd'hui l'une des artistes les plus respectées et fait partie à ce titre du comité de direction du prestigieux Musée d'Art Contemporain de Los Angeles.

Cette exposition s’inscrit dans le Parcours Privé de la FIAC 2017.

Communiqué de presse en pièce jointe

26 novembre 2016
=>
12 novembre 2017
Mémoire rupestre
Musée de Préhistoire d'Ile-de-France
Jusqu'au 12 novembre 2017
 
Cette exposition artistique et archéologique sur les gravures rupestres du Massif de Fontainebleau vous emmène sur les traces de vos ancêtres avec 2 000 gravures rupestres. Depuis plusieurs années, le Groupe d'Études de Recherches et de Sauvegarde de l'Art Rupestre dresse l'inventaire de ces abris gravés et en a répertorié environ 2000 sur l'ensemble du Massif de Fontainebleau. Ces roches gravées, en plein coeur de la Seine-et-Marne, restent toutefois assez méconnues. Mésolithiques (vers 9500 -5100 avant J.-C.), ces motifs abstraits gravés dans le grès d'abris rocheux intriguent tant par leur forme que par leur situation dans des cavités ou sur des surplombs difficiles d'accès.
Une diversité insoupçonnée jusqu'à ce jour
Récemment, des personnages stylisés associés à d'autres motifs – comme des haches polies – datés du Néolithique (Ve-IVe millénaires avant J.-C.) ont été découverts sur des menhirs et des rochers en plein air. Enfin, d'autres gravures relèvent de périodes plus récentes : des représentations humaines et animales très schématiques. Un trésor inestimable !
Une mise en valeur signée Emmanuel Breteau
Le musée départemental a ainsi fait appel à Emmanuel Breteau, photographe, pour réaliser une série de clichés en noir et blanc de ces gravures qui permettent aux visiteurs de découvrir cet art rupestre original. Auteur de plusieurs livres de photographies, d'expositions, Emmanuel Breteau se passionne pour l'art rupestre préhistorique dans l'arc alpin et collabore régulièrement avec des archéologues, ethnologues et historiens.
Parallèlement à l'exposition de photographies, le musée présente les résultats des recherches archéologiques menées sur les gravures attribuées aux périodes les plus anciennes.
Un catalogue des éditions Xavier Barral accompagne l'exposition. Les photographies sont complétées d'articles de spécialistes et d'un texte de l'écrivain Jean Rouaud. Un document d'aide à la visite est offert à chaque visiteur

Dossier de presse
31 janvier
=>
17 novembre


L'AFRIQUE DES ROUTES

Berceau de l'humanité, pourvoyeur pour les autres continents de force de travail, d'or et de matières premières depuis des millénaires, l'Afrique a une histoire inscrite dans la dynamique internationale. Panorama d'un continent au carrefour des mondes, à contre-courant des idées reçues.

L'Afrique, un continent sans Histoire ?

Si les a priori ont la vie dure, les faits, eux, sont indéniables : les Africains n'ont jamais vécu dans l'isolement. Longtemps ignorés, les échanges panafricains et extra-africains ont pourtant débuté voici des millénaires, bien avant l'arrivée des premiers navires portugais à la fin du 15e siècle, la colonisation et les indépendances. En témoignent les sculptures, pièces d'orfèvrerie ou d'ivoire, peintures et autres oeuvres présentées dans l'exposition

Du cinquième millénaire avant notre ère à nos jours, celle-ci évoque ainsi les routes fluviales, terrestres ou maritimes qui ont contribué à la circulation et aux contacts des hommes, des matériaux et des oeuvres. De l'art rupestre du Sahara aux porcelaines chinoises de Madagascar, des cultes et rituels candomblé d'Amérique du sud aux oeuvres contemporaines métissées du Nigérian Yinka Shonibare, c'est le portrait d'un continent au coeur de l'histoire globale qui est ici dressé.

=>
19 novembre


 

Charlemagne Palestine

Jusqu'au 19 novembre 2017

En savoir plus

26 septembre
=>
26 novembre


Jean Rouch, l’Homme-cinéma

Du 26 septembre au 26 novembre 2017, la Bibliothèque nationale de France présentera une grande exposition consacrée au cinéaste-ethnographe Jean Rouch, à l’occasion du centenaire de sa naissance. Conçue avec le Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC), l’exposition « Jean Rouch, l’Homme-cinéma » permettra de redécouvrir un homme d’images qui a inventé une manière sans précédent de raconter les hommes et le monde.

BnF I François-Mitterrand
Quai François Mauriac, Paris XIIIe
Allée Julien Cain & Galerie des donateurs
Entrée libre

Pour consulter le communiqué de presse, cliquez ici


21 septembre
=>
1er décembre
La guerre d'Indochine
Un photographe à contre-emploi
par Willy Rizzo 
du 21 septembre au 1er décembre - Studio Willy Rizzo - 12 rue de Verneuil (Paris 7)

Le studio Willy Rizzo présente pour la première fois une rétrospective de 34 photos argentiques originales des reportages en 1950 et 1952 en Indochine.
 
Envoyé en Indochine en 1950 et 1952 pour couvrir les « incidents », Willy Rizzo travaille avec un Leïca doté d'un objectif 35 mn, de 2 Rollei-flex, 4 flashs électroniques avec extension, une Linhoff avec un 80 mn et un pied. Il théâtralise le conflit, la guerre n'est qu'une suite de moments de préparation, une série d'attentes. Ses photos déplaisent et agacent le commandement, qui les considère « spectaculaires ».
 
Ces photos sont le reflet d'une époque, de lieux, de l'Histoire. Willy Rizzo photographie l'armée française mais également les villes, les visages, les cadoïstes, les prisonniers malgré l'interdiction, la tension lors des couvres-feu…
 
Ces 34 photos originales sont vendues en tirages argentiques noir et blanc ou couleur en édition signée et numérotée,  limitées à 8 exemplaires.

Communiqué de presse
16 septembre
=>
2 décembre
1777-2017 :
Versailles fête les 240 ans
du Théâtre Montansier


C’est le 18 novembre 1777 qu’a été inauguré le Théâtre Montansier. Celui qui était alors un théâtre de ville unique en son genre est aujourd’hui une pièce maîtresse des équipements culturels de la Ville de Versailles et le symbole vivant de la place qu’y occupe le spectacle vivant. Par sa programmation d’exception mais aussi par son statut de théâtre-école, « le Montansier », comme le nomment familièrement les versaillais, méritait bien que l’on fête son 240e anniversaire.

Depuis les Journées européennes du patrimoine, les 16 et 17 septembre, jusqu’au 2 décembre 2017, une succession de manifestations mettront en lumière l’histoire et l’actualité du Théâtre. Expositions, parcours et visites, animations et rencontres, représentations théâtrales exceptionnelles, manipulations à vue des décors 18e,dont :

Aux Archives communales //

Du 16 septembre au 2 décembre 2017
Exposition Le Montansier, un théâtre pour Versailles
Cette exposition historique réunira des documents issus des collections de la Ville, allant de la création du théâtre par Marguerite Brunet, dite « Mademoiselle Montansier », jusqu’à la période de direction de Marcelle Tassencourt, dans les années 1990.
Archives communales – 1, avenue de Paris – 78 000 Versailles
Du mardi au samedi, de 14h à 18h // Entrée libre

Lundi 6 novembre 2017, à 20h30
Conférence Le Montansier, un théâtre pour Versailles
De Pierre-Hippolyte Pénet, conservateur du patrimoine
En écho à l'exposition sur le Théâtre Montansier présentée aux Archives communales de Versailles, Pierre-Hippolyte Pénet, commissaire de l'exposition, reviendra sur l'histoire de ce lieu exceptionnel depuis son inauguration en 1777 par le roi Louis XVI et la reine Marie-Antoinette jusqu'à nos jours : transformations successives du Théâtre, figures majeures l’ayant fréquenté (sur scène et dans la salle), difficultés rencontrées au cours des siècles par les différents directeurs, comédiens et chanteurs pour satisfaire l’exigence du public versaillais.
Sur réservation

Mercredi 15 novembre 2017, à 20h30
Lecture La Montansier intime, de Patricia Bouchenot-Déchin
Avec Catherine Salviat, Sociétaire honoraire de la Comédie-Française
Sur réservation

Samedi 18, mardi 21, mercredi 22, jeudi 23, vend. 24 et samedi 25 nov. 2017, à 20h30
Dimanches 19 et 26 novembre 2017, à 15h

Opéra comique La Guerre des théâtres
Conception et mise en scène Jean-Philippe Desrousseaux (La Clique des Lunaisiens)
Présenté dans les décors originaux de Cicéri (1836) complétés par Antoine Fontaine (2016). Décors aimablement prêtés par l’Etablissement public du château, du musée et du domaine national de Versailles – Théâtre de la Reine à Trianon.
Sur réservation


Lundi 20 novembre 2017, à 20h
Table-ronde Entendre et voir : une Histoire sensible du théâtre (XVIIIe – XXe siècle)
Depuis le XVIIIe siècle, la priorité donnée à la vue ou à l’écoute a déterminé des configurations théâtrales bien particulières, tant dans l’aménagement des théâtres eux-mêmes que dans les dispositifs de mises en scène. 

C’est à cette histoire des sens au théâtre que sera consacrée cette table ronde organisée dans le cadre du 240e anniversaire du Montansier. Elle réunira autour de Pierre-Hippolyte Pénet, conservateur au Musée de Lorraine et commissaire de cet anniversaire, des historiens tels que Martial Poirson, professeur à l’Université de Paris 8 Saint-Denis, Jean-Claude Yon, professeur à l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, Patricia Bouchenot-Déchin, spécialiste de la Montansier, mais aussi Frédéric Franck, homme de théâtre…
Entrée libre



Informations pratiques et réservations
Théâtre Montansier – 13 rue des Réservoirs – 78 000 Versailles
01 39 20 16 00 / www.theatremontansier.com




15 septembre
=>
17 décembre


ANDERS ZORN
Le maître de la peinture suédoise

Communiqué de presse
18 novembre
=>
17 décembre

GUILLONNET

À la recherche de la lumière

Propriété Caillebotte, Yerres à 20km de Paris

Ayant toujours à cœur de faire découvrir de nouveaux univers à son public, la Propriété Caillebotte accueillera pendant un mois dans l’Orangerie, une exposition d’œuvres de Guillonnet (1872­1967), peintre officiel de la IIIe République.
Quatre-vingt tableaux seront présentés : des portraits, des nus, des paysages, des bords de mer, des souvenirs de ses voyages dans le sud de la France, à Venise, en Algérie... Tous laissent une place à part à la lumière, omniprésente dans son œuvre. Elle a fait l’objet d’un grand travail par l’artiste, qui l’a recherchée tout au long de sa vie.

Communiqué de presse


21 septembre
=>
17 décembre


Communiqué de presse

29 mars
=>31 décembre



  • Moyen Âge et publicité (29 mars – 31 décembre 2017)

    Comment diffuser la publicité commerciale, proclamer des festivités, faire savoir les condamnations en justice dans un monde où la majorité des gens ne sait pas lire et où les journaux n’existent pas ?
    C’est ce que donne à voir cette nouvelle exposition qui aborde également le Moyen Âge dans la publicité moderne,
    la période médiévale étant l’une des plus utilisées dans ce domaine.


=>
7 janvier


L’exposition Shoah et bande dessinée est prolongée jusqu’au 7 janvier 2018

La mémoire contemporaine réserve une place particulière à la Shoah, événement sans précédent dans l’Histoire. Non sans prudence, erreurs et tâtonnements mais aussi génie, la Bande Dessinée s’en est emparée. Comment, et depuis quand, les artistes de la bande dessinée se sont-ils saisis de la représentation du sujet ? Comment sont relayés les témoignages ? Comment ces représentations évoluent-elles aujourd’hui selon les références politiques, sociales et esthétiques de notre époque, tandis qu’une forme d’antisémitisme persiste ? Comment la Shoah a été mobilisée par la fiction, que ce soit dans les comics ou dans la bande dessinée franco-belge avec La Bête est morte ! de Calvo, où le thème est présent dès 1944 ? Près de 75 ans plus tard, des lignes de force, quasiment une grammaire, se dégagent de ces narrations et de ces représentations dont cette exposition dresse l’inventaire. Plus de 200 documents originaux sont présentés tels que Mickey au camp de Gurs, Superman, L’Oncle Paul, Master race, Unknown soldier, Maus, L’Histoire des 3 Adolf, Déogratias, Deuxième génération, parmi de nombreuses pièces majeures.  

Visites guidées
Visites guidées gratuites de l’exposition pour les individuels les jeudis 14 et 28 septembre, 26 octobre, 9 et 23 novembre, 7 et 21 décembre 2017 à 19h30.
 
Site Internet
: www.expo-bd.memorialdelashoah.org
 

Télécharger le Dossier de Presse ici.


11 septembre
=>
7 janvier

Le Massacre des Innocents Poussin, Picasso, Bacon
Salle du Jeu de Paume - Domaine de Chantilly


Communiqué de presse

25 octobre
=>
7 janvier


EXPOSITION PHOTO
 
DIALOGUE PHOTOGRAPHIQUE

JEAN ROUCH & CATHERINE DE CLIPPEL


À l'occasion de la célébration du centenaire de la naissance de Jean Rouch,

 le Comité du film ethnographique, la Fondation Jean Rouch, le Musée de l’Homme organisent une exposition exceptionnelle des oeuvres photographiques

 de Catherine de Clippel et de Jean Rouch.

 
 

Dossier de presse à télécharger ici


20 septembre
=>
8 janvier
Musée de Cluny

Le verre, un Moyen Age inventif

Dossier de presse
31 mars
=>
8 janvier



NOUS ET LES AUTRES 

Des préjugés au racisme

PREMIÈRE GRANDE EXPOSITION TEMPORAIRE

DU MUSÉE DE L'HOMME

Tous les hommes sont égaux en droits nous disent les lois de la République.

Les « races » humaines n’ont pas de légitimité scientifique nous dit la génétique. Et pourtant, les comportements racistes persistent, les préjugés résistent.

 

Le Musée de l’Homme s’engage dans une démarche citoyenne en programmant, à partir du 31 mars 2017, sa première grande exposition temporaire : « NOUS ET LES AUTRES – Des préjugés au racisme ».

Avec la volonté d’apporter un éclairage scientifique sur les comportements racistes et les préjugés, le Musée de l’Homme réaffirme son identité, celle d’un lieu de débats, d’échanges et de transmission des savoirs.

Au croisement de l’anthropologie, de la biologie, de la sociologie et de l’histoire, l’exposition s’appuie sur des études menées par les chercheurs en sciences de l’Homme et de la société. Elle propose un parcours accessible à tous, qui s’attache à décrypter pourquoi et comment ont pu se mettre en place de tels phénomènes, à un certain moment de l’histoire des sociétés.

 

Dans une scénographie immersive originale - qui place par exemple le visiteur au cœur d’une salle d’embarquement d’aéroport ou d’une terrasse de café - le public est invité à comprendre les mécanismes individuels et collectifs qui conduisent au rejet des « autres », et à prendre conscience des discriminations dans la société française aujourd’hui.

Avec « NOUS ET LES AUTRES – Des préjugés au racisme », le Musée de l’Homme donne des clés de compréhension à ses visiteurs et encourage leur réflexion personnelle pour déconstruire les préjugés qui parfois persistent.

 
 
Communiqué de presse à télécharger ici

                                                  Exposition : des préjugés au racisme

                                                               Nous et les autres

 

Cette exposition se tient au Musée de L’Homme, Place du Trocadéro, à Paris, du 31 03 2017 au 08 01 2018.

Cette exposition a exigé une organisation très importante. L’idée des organisateurs était de renouer avec l’ouverture du Musée par P. Rivet en 1931.

Depuis plus de 20 ans, la génétique évoque qu’il n’y a pas plusieurs races.
Madame Raynaud, historienne et Madame Heyer,  anthropologue ont souhaité mettre le plus grand nombre de disciplines au service de l’exposition car les sciences constituent un ensemble de réponses aux questionnements posés, ici,  sur la race humaine …

L’exposition est placée sous le Haut Patronage de l’UNESCO ;
A la base, les organisateurs ont souhaité parvenir à une définition sur le racisme … et également placer le tout sur un plan universel.

Elles sont parties des notions de catégorisation, d’essentialisation, de hiérarchisation. Ces notions conduisent à mettre dans des boîtes les autres différents et le choix des boîtes dépend du contexte.
Souvent, les notions de hiérarchisation prédominent. Il y a aussi une tendance à favoriser son propre groupe. Il existe également un moment où l’on réduit l’individu à des caractéristiques comme « noirs ont le rythme dans la peau » …

On rappellera le contexte historique : manière d’organiser la hiérarchie : pendant la colonisation, la ségrégation aux USA et en Afrique du sud, le nazisme … voire plus récemment au Rwanda (génocide des tutsis) ..
Le racisme a été vu comme une position morale par rapport à la diversité 

Les nouvelles découvertes au niveau scientifique permettent de refaire un état des lieux.
Plusieurs enquêtes ont été menées en France par l’INSEE à partir des trajectoires et des origines des migrants. Il y a eu cette année le rapport de la CNCDH avec la discrimination à l’embauche …
Pour en arriver à des discriminations voire du racisme, il y a des processus qui se mettent en place.
Actuellement, la politique du multiculturalisme est très discutée.
Derrière ces processus, il y a des acteurs : dans les sociétés il y a ceux qui profitent, ceux qui attendent et ceux qui résistent.
Il ressort des différents rapports que la population rom est de nos jours la plus discriminée

Pour visiter l’exposition
La visite se fait en 3 temps : les temps du ressenti, de la connaissance et de la réflexion. Chaque partie est précédée d’un espace transitionnel. La construction du parcours permet au visiteur de s’approprier le propos par étapes : du prologue (ce qui nous gouverne individuellement) à l’épilogue (ce à quoi nous pouvons remédier par des actions personnelles, collectives ou institutionnelles).

Partie 1 « Moi et les autres »
Le visiteur explore ses propres idées reçues sur les stéréotypes et les préjugés à l’égard des autres

Partie 2  «  Race et Histoire »
Approche de la construction scientifique de la notion de « race »
Avec exemples

Partie 3  « Etat des lieux »
La situation aujourd’hui.  Les questions peuvent être posées. Essai de réponses par des spécialistes (sciences et sciences humaines)

Cette exposition s’appuie sur toutes les techniques actuelles et s’adresse en particulier aux jeunes des collèges, lycées … C’est un bon exercice pour mieux appréhender la relation aux autres et dans l’histoire. Se remémorer la Convention des droits de l’Homme …

A voir +++ 

Blanche Defernez 



13 juin
=>
14 janvier


 

 

EXPOSITION
VALERIAN ET LAURELINE
En mission pour la Cité
Du 13 juin 2017 au 14 janvier 2018 

Cité des sciences et de l’industrie
>

 
La Cité des sciences et de l’industrie présente du 13 juin 2017 au 14 janvier 2018 l’exposition Valérian et Laureline en mission pour la Cité, consacrée aux aventures de ces deux agents spatio-temporels imaginés en 1967 par Jean-Claude Mézières (dessin) et Pierre Christin (scénario). Une occasion unique de décoder scientifiquement un univers singulier et foisonnant qui a conquis, au fil du temps et des aventures de leurs deux héros, un public de plus en plus nombreux. Cette oeuvre prend place au XXVIIIe siècle et dévoile un univers singulier, tiré de l’imagination fertile de ses deux créateurs. Les personnages y sont fabuleux, les civilisations extraordinaires, les inventions excentriques, et pourtant, les sujets soulevés – la mondialisation, le changement climatique, le racisme ou encore les totalitarismes – sont étonnamment actuels.
 
À travers une quarantaine de planches originales et des reproductions magnifiées, l’exposition donne à contempler l’oeuvre elle-même, et propose un dialogue entre Pierre Christin et trois scientifiques : Roland Lehoucq (astrophysicien), Alain Musset (géographe), et Jean-Sébastien Steyer (paléontologue), sur des sujets aussi variés que l’Univers, la civilisation, le sociopolitique ou encore la faune et la flore. Dans une scénographie immersive organisée en six alcôves autour d’une salle de projection, les planches se dévoilent aux visiteurs, notamment grâce à l’utilisation de la réalité augmentée et virtuelle.
 
D’ici et de là surgissent alors créatures et vaisseaux de la série dessinée grâce à l’application dédiée téléchargeable sur smartphone. Pendant et après la visite, l’application offre également un décodage scientifique en réalité augmentée. Une application qui permet également de savourer le dessin original de Mézières pour l’exposition ! Un flash sur le QR code, et l’affiche s’anime.
 
L’exposition, ouverte à tous à partir de 10 ans, entre dans la ligne de programmation Chemins de traverse. Elle est réalisée avec le soutien de BNP Paribas, en collaboration avec Dargaud.


TÉLÉCHARGER LE COMMUNIQUÉ DE PRESSE SUR CE LIEN
 
TÉLÉCHARGER L'AFFICHE EN RÉALITÉ AUGMENTÉE ICI
 
26 septembre
=>
14 janvier



Chrétiens d'Orient. Deux mille ans d'histoire
 

L'exposition « Chrétiens d'Orient. Deux mille ans d'histoire » éclaire l'histoire d'une communauté plurielle et son rôle majeur au Proche-Orient, aux plans tant politique et culturel que social et religieux. Au fil du parcours, des chefs-d'œuvre du patrimoine chrétien sont à découvrir, dont certains montrés en Europe pour la première fois.

 
En savoir plus

DOSSIER DE PRESSE
18 octobre
=>
15 janvier


François Ier et l’art des Pays‑Bas

Grand mécène et amateur d’art italien, le roi François Ier s’inscrit dans une tradition d’implantation en France d’artistes originaires des Pays-Bas, parmi lesquels on trouve notamment Jean Clouet et Corneille de Lyon, portraitistes royaux. Faisant resurgir un pan méconnu de la Renaissance française, cette exposition explore la variété, les extravagances et la monumentalité d’un art aux influences septentrionales.
 
DÉCOUVREZ L’EXPOSITION

20 octobre
=>
19 janvier

La Bibliothèque Mazarine organise, du 20 octobre 2017 au 19 janvier 2018,

une exposition intitulée « Oser l'Encyclopédie : un combat des Lumières »,
à l'occasion de la mise en ligne de l'Édition Numérique Collaborative et CRitique de l'Encyclopédie (ENCCRE).

Informations pratiques :

  • Bibliothèque Mazarine, 23 quai de Conti, 75006 PARIS
  • Entre le 20 octobre 2017 et le 19 janvier 2018, du lundi au vendredi, 10h-18h
  • Entrée libre
  • Dossier de presse à télécharger à l'adresse suivante : http://www.bibliotheque-mazarine.fr...
24 octobre
=>
21 janvier



Lieux saints partagés
Coexistences en Europe et en Méditerranée

 

La question des identités religieuses est l’une des plus sensibles du XXIe siècle : à chacun son Dieu, ses écritures, ses saints, croit-on. Pourtant, depuis leurs origines, les trois monothéismes (judaïsme, christianisme, islam) partagent croyances, valeurs, rites, figures tutélaires ou sanctuaires. C’est l’objet de Lieux saints partagés, la prochaine exposition du Musée national de l’histoire de l’immigration qui se tient du 24 octobre au 21 janvier 2018 au Palais de la Porte Dorée.


Pour souligner et raconter ce qui rassemblent les trois religions révélées, Lieux saints partagés invite les visiteurs au voyage par une traversée contemporaine de Jérusalem à l’Europe continentale, en passant par les îles de la Méditerranée. En effet, malgré les dissensions théologiques, les circulations et migrations des populations d’une rive à l’autre de la Méditerranée ont favorisé et même nourri l’essor de lieux saints communs.
 
L’exposition propose également de (re)découvrir des personnages clés, véritables bâtisseurs de paix comme Louis Massignon, André Chouraqui, Paolo Dall’Oglio qui ont chacun oeuvré à la coexistence de communautés de croyance et au partage de lieux emblématiques.
 
Pensée pour susciter et éveiller la curiosité du grand public, Lieux saints partagés réunit oeuvres d’art, photographies, films documentaires ou objets ethnographiques. Présentée au Mucem à Marseille en 2015, l’exposition a fait l’objet d’une profonde réécriture afin d’élargir le propos à l’Europe. Elle présente ainsi une maquette inédite du projet House of one, commandée à ses architectes Kuehn et Malvelzzi, qui rassemblera à Berlin une synagogue, une église et une mosquée sous un même toit.
3 octobre
=>
21 janvier


"LES FORÊTS NATALES"

Arts d'Afrique équatoriale atlantique


L’Afrique équatoriale atlantique a donné aux arts africains quelques-uns de ses plus exceptionnels chefs-d’oeuvre. De la puissance plastique des Fang à l’élégance naturaliste des Punu, c’est près de 325 oeuvres de cette vaste région, qui sont réunies pour la première fois dans l’exposition « LES FORÊTS NATALES » Arts d’Afrique équatoriale atlantique au musée du quai Branly – Jacques Chirac. Ce grand ensemble de chefs-d’oeuvre, couvrant la période du 17e au début du 20e siècle, a vocation à démontrer les correspondances, mutations, et particularités, des formes et des arts de l’Afrique équatoriale atlantique, offrant ainsi un panorama de ses principaux styles artistiques, à la manière d’une histoire de l’art « classique ».

Le parcours de l’exposition reflète les déplacements des populations de l’Afrique équatoriale atlantique depuis le 14e siècle, allant du Nord au Sud. Il souligne les grands ensembles stylistiques, présentés en quatre parties : le Nord, l’Est, le Centre, et le Sud de l’Afrique équatoriale atlantique.

> LIRE LE DOSSIER DE PRESSE <

« LES FORÊTS NATALES » ? Formulation poétique en clin d’oeil à Guillaume Apollinaire*, le titre de l’exposition fait référence à la forêt équatoriale qui forme à la fois un contexte géographique et un milieu naturel unique et d’où les oeuvres présentées sont issues. Couvrant le sud de la République du Cameroun et de la République de Guinée équatoriale, la République gabonaise et l’ouest de la République du Congo, cette aire culturelle constitue le berceau d’une impulsion créatrice héritée de la tradition bantoue prenant forme dans une diversité de représentations qui s’illustrent dans deux types d’objets : les statues reliées aux cultes des ancêtres et les masques qui expriment les nombreux aspects des entités spirituelles intervenant dans le fonctionnement des sociétés.

* Vers tiré du poème Les Fenêtres de Guillaume Apollinaire, qui, dès le début du 20e siècle donnait une place fondamentale aux arts d’Afrique et d’Océanie, notamment en exprimant le souhait que les chefs-d’oeuvre extra-européens soient considérés au même titre que les plus beaux spécimens de la statuaire occidentale.

La présentation des oeuvres s’appuie sur la collection exceptionnelle du musée du quai Branly – Jacques Chirac, l’une des plus riches dans ce domaine, et est complétée par des œuvres emblématiques et souvent uniques des collections publiques et privées d’Europe et d’Amérique du Nord. Cette exposition a permis au musée du quai Branly – Jacques Chirac de réaliser différentes analyses scientifiques sur un corpus d’oeuvres d’Afrique équatoriale atlantique, apportant un nouvel éclairage sur les modes de production et la composition des oeuvres de cette région.



15 septembre
=>
22 janvier
Musée Jacquemart André    

LE JARDIN SECRET des HANSEN    la collection ORDRUPGAARD     
             
   une nouvelle fois , le Musée nous invite à découvrir une collection
privée exceptionnelle : celle d'un Danois Wilheim HANSEN, homme
d'affaire  1868 1936 et continuée par son fils  Henri 1870 1951. Avec
son épouse, il constitue en 2 ans 1916 1918 une collection unique en
Europe du Nord d'oeuvres des peintres français Manet, Monet, Renoir,
Cézanne, Gauguin... et construit un manoir au Nord de Copenhague : 
Ordrupgaard   qui va abriter la collection, mais une crise bancaire
oblige W.Hansen à vendre une partie de sa collection, l'Etat danois
refuse la prise en charge... des acheteurs japonais se précipitent,
eux, il réussit quand même à acheter quelques années plus tard, de
nouvelles toiles.  En 1951 la collection et son écrin revient à l'Etat
danois  qui en fait un musée.                                        
Une sélection de 40 tableaux  est présentée dans l'exposition , c'est un
parcours de rêve allant de COROT à MONET avec les pysages
français de PISSARO, SYSLEY GUILLOMIN   impressionnistes,     
MANET, REDON, GAUGUIN , MATISSE  avec des natures mortes audacieuses
s'ajoutent DEGAS  COURBET et le visage de la modernité RENOIR, MORIZOT,
CEZANNE et GONZALES élève de  Manet une place particulière à
GAUGUIN    (mariée à une danoise ) avec ses jardins
imaginaires.                      
www.musee-jacquemart-andre.com
18 octobre
=>
22 janvier


IMAGES BIRMANES
TRÉSORS PHOTOGRAPHIQUES DU MNAAG


Pour ce troisième rendez-vous avec la photographie ancienne, le MNAAG dévoile une centaine d’œuvres photographiques, images exceptionnelles de la Birmanie de la deuxième moitié du 19e siècle, et rare corpus jamais exposé auparavant.

La sélection a été réalisée à partir de l’ensemble du fonds birman acquis par le musée en 1989 et complété de nouvelles acquisitions de 1992 à 2015 ou enrichi par des dons récents. Le propos vise – à travers le regard exclusivement européen – à observer la Birmanie à l’époque des colonies britanniques, à inviter à un voyage exploratoire qui offre un récit aux multiples visages et aux paysages inattendus, parfois sauvages ou raffinés. Au fil de l’exposition, se croisent témoignages de monuments du 19e siècle, dont ceux édifiés en bois, pour certains jamais reconstruits, scènes de la vie quotidienne et regards portés sur quelques minorités ethniques, souvenirs de danseurs ou rares témoignages de l’aristocratie, ponctués par l’élégance des femmes birmanes. C’est tout un monde qui s’offre entre mutations et permanences, entre diversité des ethnies ou des sujets, et profonde unité du traitement photographique (la totalité du fonds est réalisée sur épreuve en albumine sur papier).

Aux côtés de J. Jackson, l’un des auteurs majeurs des photographies du fonds initial du musée, citons également l’album de Felice Beato, pièce remarquable acquise en 2015 par le MNAAG, ainsi que les épreuves du photographe allemand Philip Adolph Klier, lequel installa son studio à Rangoun dans les années 1870.

Un catalogue en coédition avec Cohen & Cohen publiera la totalité du fonds birman du musée à l’occasion de l’ouverture de l’exposition, et constituera l’ouvrage de référence des collectionneurs et des amateurs ainsi qu’un remarquable livre d’art.
29 juin
=>
28 janvier



NOUVEAU

Héritage inespéré. Une découverte archéologique en Alsace

 

En savoir plus

12 octobre
=>
28 janvier



Exposition Dans la peau d’un soldat. De la Rome antique à nos jours

Pour cette nouvelle exposition, le musée de l’Armée fait partager au visiteur le quotidien d’un soldat en campagne, dans ses aspects les plus pragmatiques, en couvrant une période chronologique d’une vaste ampleur et en s’intéressant aux besoins des militaires selon leur localisation, urbaine, désertique, tropicale ou sibérienne.
Communiqué de presse

4 octobre
=>
4 février



Bourdelle et l'Antique. Une passion moderne

Bourdelle et l’antique. Une passion moderne, invite à une relecture de la sculpture de Bourdelle – mais aussi de la production artistique des premières décennies du XXe siècle – à l’aune de l’archaïsme vecteur de modernité. Chez bien des artistes novateurs, les avancées procèdent de la résurgence d’un passé enfoui – en l’occurrence, celui de la Grèce la plus antique.

 
De l’énergie primordiale du mythe, des figures fabuleuses des temps archéologiques, des formes synthétiques de l’art grec archaïque, Antoine Bourdelle tire ses chefs d’oeuvre dans les années 1900- 1914. L’exposition réunit huit chefs-d’oeuvre du sculpteur qui scandent la naissance et le développement de cet archaïsme moderne : Pallas, Apollon au combat, Héraklès Archer, Tête de Cléopâtre, Le Fruit, Pénélope attendant Ulysse, Centaure mourant
 
Ce sont près de 150 oeuvres majeures – signées Bonnard, Brancusi, Cézanne, Maillol, Modigliani, Matisse, Picasso, Puvis de Chavannes, Rodin… – issues des collections du musée et de prêts inestimables (musée du Louvre, Petit Palais, musée d’Orsay, centre Pompidou, musées Picasso, Rodin, Matisse, Zadkine, collectionneurs privés) qui sont réunies pour ce projet unique.

Informations pratiques
Musée Bourdelle

18, rue Antoine Bourdelle
75015 Paris
01 49 54 73 73
www.bourdelle.paris.fr
29 septembre
=>
11 février

Exposition

ÊTRE PIERRE 

Anselmo, Brassaï, Giraud et Siboni, Paterson, Picasso, Zadkine…

29 septembre 2017 - 11 février 2018

Musée Zadkine


S’appuyant sur la très riche sculpture en pierre d’Ossip Zadkine (1888-1967), et à l’occasion du cinquantième anniversaire de sa mort, l’exposition engage une réfl exion sur ce matériau de prédilection des artistes pour proposer une lecture transversale du lien intangible qui les unit au minéral depuis les origines.

 

Dans un contexte marqué par les préoccupations environnementales et un lien renouvelé de l’homme à son écosystème, ÊTRE PIERRE explore la part dynamique et vivante du règne minéral.

 

Pensé comme un récit et sans prétendre à l’exhaustivité, le projet mêle les générations et les mediums - sculptures, photographies, dessins, vidéos, films, intègrant également des objets archéologiques et des productions d’Arts premiers. À travers près de cent trente pièces et organisé en trois parties, il réunit plusieurs ensembles jalonnant la collection du musée Zadkine.

 
 

18 octobre
=>
18 février



A l'occasion du centenaire de la révolution russe, la Bibliothèque de documentation internationale contemporaine (BDIC) organise du 18 octobre 2017 au 18 février 2018 l'exposition "Et 1917 devient Révolution" à l'Hôtel national des Invalides.

Cette exposition événement, présentera des documents uniques – affiches, tracts, films, photographies, presse illustrée, objets collectés à chaud pendant les événements et permettant de comprendre comment 1917 devient « révolution ».

Par ailleurs, le centenaire de la révolution russe coïncide avec celui de la Bibliothèque-musée de la Guerre, devenue Bibliothèque de documentation internationale contemporaine (BDIC).  Aujourd'hui, la BDIC propose à la consultation plus de 4,5 millions de documents dont 150 000 sont disponibles dans sa bibliothèque numérique, l'Argonnaute.

C'est toute la complexité de  la révolution de 1917 qui sera restituée grâce au patrimoine exceptionnel de la BDIC et des institutions partenaires en France, Russie et Géorgie.

Vous trouverez en pièce jointe le communiqué de presse de l'exposition.

Le dossier de presse
5 septembre
=>
18 février


JEAN GABIN DANS LA GUERRE
Du 5 septembre 2017 au 18 février 2018
Pendant la guerre l’icône de cinéma Jean Gabin troque sa légendaire casquette contre celle de fusilier marin. Engagé volontaire dans les Forces françaises combattantes en avril 1943, il rejoint la division Leclerc qu’il ne quittera pas, de Royan à Berchtesgaden. Une exposition documentaire réalisée par la Société des Amis du Musée Jean Gabin en partenariat avec le conseil départemental du Val d’Oise.
Entrée gratuite
En savoir +
4 novembre
=>
18 février
Un Orient sans mirages :
Georges Gasté (1869-1910)
Peintures et photographies


Dans la grande famille des Orientalistes, Georges Gasté (1869-1910) est un peintre et photographe atypique : alors que le voyage en Orient servait le plus souvent à reproduire en atelier les fantasmes de quelques uns, cet artiste a pleinement vécu l’Orient, immortalisant en reporter inspiré les populations locales qu’il côtoyait, en Algérie, puis en Egypte et en Inde.

Recherchant jusqu’à l’obsession l’émotion et la vérité, George Gasté a créé une œuvre vibrante et forte, qui affirme un regard d’auteur d’une surprenante modernité, notamment dans ses photographies.

L’exposition Un Orient sans mirages a été conçue comme une suite logique de celle que le Musée Lambinet a consacré du 20 mai au 16 juillet 2017 au peintre orientaliste André Suréda, composant ensemble une « saison orientaliste » à Versailles.

L’exposition consacrée à Georges Gasté répond à un double objectif : raconter l’histoire d’une vie et d’une œuvre confondues, mais aussi inviter des artistes contemporains, français et orientaux – Nadia Benchallal, Jean de Boysson, Jacques Chauchat, Hugues Decointet, Faisal Samra –, à réagir à l’œuvre de Gasté. Une manière de nous faire comprendre qu’à toutes les époques, des artistes ont créé des passerelles fécondes entre Orient et Occident, à l’image de ces peintures et photographies de Gasté, invitations au voyage, mystérieuses et poétiques, qui racontent un Orient à la charnière entre deux siècles, bien loin d’un mirage…

 

Commissariat : Aude de Tocqueville

Scénographie : Pierre David


Adresse

Musée Lambinet

54, boulevard de la Reine

78000 Versailles

Tél. : +33 (0)1 30 97 28 75

http://www.versailles.fr/culture/etablissements-culturels/musee-lambinet/


Horaires d’ouverture

Ouvert du lundi au dimanche, de 14h à 18h, sauf le vendredi et les jours fériés

Tarifs

6€ / 4€ (réduit)

Accès handicapés

Le musée Lambinet est partiellement accessible aux personnes en fauteuils roulants.

Ascenseur sur place.



17 septembre
=>
15 avril

Au seuil de l’enfer

Dessins de Georges Horan-Koiransky Exposition, du 17 septembre 2017 au 15 avril 2018

 

Institution de référence pour la préservation et la transmission de la mémoire, le Mémorial de la Shoah célèbre en 2017 les 5 ans de son site, le Mémorial de la Shoah de Drancy. À cette occasion, il présente une exposition exceptionnelle consacrée à Georges Horan-Koiransksy (1894-1986), dessinateur industriel interné dans l’enfer de Drancy. 

Les 56 estampes publiées en 1947 dans son recueil Le camp de Drancy, seuil de l’enfer juif sont des documents historiques permettant d’illustrer l’internement dans ce camp majeur de la persécution des Juifs de France. Leur auteur est cependant resté ignoré, puisque son oeuvre, éditée sous pseudonyme, n’a pas rencontré le succès de son vivant et n’avait jamais été rééditée. Avec l’aide de ses proches, à l’issue d’un long travail de recherche et de documentation, le Mémorial de la Shoah de Drancy dresse enfin un véritable portrait de Georges Horan-Koiransky : ses croquis et dessins sont présentés accompagnés pour la première fois de courriers clandestins et officiels, documents administratifs et photographies, ainsi que d'extraits de son Journal d’internement inédit, écrit en 1943. L’exposition offre ainsi un « témoignage graphique » complet et unique.

 

En partenariat avec le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis

 

TÉLÉCHARGER LE COMMUNIQUÉ DE PRESSE



5 octobre
=>
15 juillet

le musée de la Gendarmerie nationale (Melun) propose
« Les gendarmeries du monde »


Actuellement, 45 pays possèdent une gendarmerie ou une force assimilée. Si 32 pays ont conservé l'appellation « gendarmerie », d'autres ont opté pour des dénominations variées : carabiniers (Chili, Italie, Moldavie, Monaco), garde nationale (Portugal, Russie, Tunisie,), maréchaussée (Pays-Bas), etc. Mais toutes ces forces possèdent en commun des valeurs, une organisation et des missions marquées par la « militarité ».
C'est la première fois qu'autant de gendarmeries vont être représentées en un même lieu. Des pièces historiques exceptionnelles seront exposées à cette occasion (tenues du 19e siècle turque, argentine ou hollandaise, Harley Davidson suisse, drapeau d'une unité de la gendarmeria argentine ayant participé à la guerre des Malouines, etc.). De même, plusieurs unités de prestige seront mises à l'honneur (Garde rouge du Sénégal, Gendarmerie royale du Canada) ainsi que des gendarmeries méconnues (Cambodge, Vatican...).
C'est avant tout les missions actuelles de ces gendarmeries du monde qui seront présentées à travers de nombreux dispositifs audiovisuels et interactifs et des objets high tech.


Communiqué de presse
12 décembre
=>
19 août

PALAIS DE LA DÉCOUVERTE

PASTEUR, L'EXPÉRIMENTATEUR

L’exposition Pasteur, l’expérimentateur, présentée du 12 décembre 2017 au 19 août 2018 au Palais de la découverte, revient sur l’homme et le travail du scientifique ; elle cherche à expliquer le contexte de ses travaux, de ses découvertes et de leurs applications, au-delà de la légende. Une exposition qui trouve tout son sens au Palais de la découverte qui, dès son ouverture en 1937, présentait une salle consacrée aux travaux de Pasteur, élaborée sous la direction de Louis Pasteur Vallery-Radot, son petit-fils. En ce 80e anniversaire du Palais, Louis Pasteur est à nouveau à l’honneur, dans un parcours à la fois chronologique et thématique.

Accessible dès 9 ans, l’exposition rassemble des films, des éléments interactifs, des reconstitutions de scènes de l’époque, des maquettes animées et un théâtre optique qui racontent l’histoire de Louis Pasteur et celle de ses travaux. La référence théâtrale est ici filée, renvoyant aux mises en scène orchestrées par Pasteur pour diffuser ses résultats, à ses démonstrations scientifiques publiques et ses communications empreintes d’une tension volontairement dramatique. Grands rideaux en velours, gradins, un prologue, sept actes et un épilogue composent la scénographie de ce parcours.


En collaboration avec l’Institut Pasteur et avec le soutien de Sanofi Pasteur




CINEMA - DVD

25 octobre

Après avoir créé une très forte impression, lors de la programmation ACID (Association du Cinéma Indépendant pour sa Diffusion) au Festival de Cannes 2017, Sans Adieu sortira dans les salles de cinéma à partir du 25 octobre prochain (cf. dossier de présentation en pièce jointe).

En partenariat avec Le Monde, Télérama et France Culture.

Avec les soutiens de La Ligue des droits de l'Homme et de Signis (Conseil pour la communication de la Conférence des Évêques de France) et du Service national de la mission en monde rural de la CEF.

Le relais de l'information par la Confédération paysanne, Solidarité Paysans et ATD Quart Monde...

Téléchargement de Convergence - magazine du Secours populaire, mettant Claudette, la principale protagoniste du film, à la Une de son numéro de septembre - octobre 2017 : ici


18 octobre
=>
26 novembre

L'URSS des cinéastes
1917-1945
1ère partie

Présentation et Programme

 

Juin 1944. Les 48 heures précédant le Débarquement qui scellèrent le destin de Winston Churchill et du monde

Parenthèse Cinéma accompagne le film CHURCHILL qui sortira au cinéma le 31 mai.

Nous proposons aux enseignants un dossier pédagogique complet téléchargeable http://po.st/churchilldp, base de travail dans le cadre de l'étude du film avant et après l'avoir vu au cinéma.

Des activités en anglais sont proposées également dans ce dossier, rédigé par des enseignants.

Pour accéder directement à la bande annonce cliquer : https://youtu.be/82kgyMRgQD0


Sommaire du dossier pédagogique :

- Présentation de l’intérêt pédagogique du film

- Contribution d’Olivier Wieviorka, historien français, spécialiste de la Seconde Guerre mondiale

- 6 fiches d’activités détaillées et en lien avec les programmes pour les classes de 5ème, 3ème, 1ère de terminale autour des thèmes : • Mythes et Héros de la Seconde Guerre mondiale • Portrait physique et moral de Winston Churchill • Le discours • Repères chronologiques de la vie de Churchill
- Des propositions d’activités rédigées en anglais niveaux B1- B2

- Et pour aller plus loin : filmographie, sitographie, bibliographie

 


Pour ce début d’année nous vous proposons un film exceptionnel : LUMIERE ! L’AVENTURE COMMENCE au cinéma le 25 janvier, un film composé et commenté par Thierry Frémaux.

En 1895, les frères Lumière inventent le Cinématographe et tournent parmi les tout premiers films de l’histoire du cinéma. Mise en scène, travelling, trucage ou remake, ils inventent aussi l’art de filmer. Chefs-d’œuvre mondialement célèbres ou pépites méconnues, une centaine de films restaurés composent ce retour aux origines du cinéma. Ces images inoubliables sont un regard unique sur la France et le Monde qui s’ouvrent au 20e siècle.

Parenthèse Cinéma a conçu un dossier d’accompagnement pédagogique téléchargeable sur le site : http://www.advitamdistribution.com/lumiere-laventure-commence/

Vous y trouverez des informations sur les "vues" Lumière, des pistes d'activités pour l'étude du film avant et après une séance de cinéma en lien avec les programmes.

Dès maintenant, vous pouvez organiser des projections pour les élèves. Il vous suffit de vous rapprocher de la salle de cinéma la plus proche de votre établissement et d'organiser une séance avec la Direction du cinéma.

Toutes les salles de cinéma sont susceptibles d'accueillir ce type de séance spéciale.

Pour toute information complémentaire : scolaires@parenthesecinema.com


 

LES JOURS HEUREUX

Dossier pédagogique 
du film de Gilles Perret, concernant le programme du Conseil National de la Résistance. Il est à destination des enseignants des collèges et des lycées.

Synopsis

Les professeurs peuvent également commander gratuitement des livrets sur le Conseil National de la Résistance édités par le CIDEM (Centre d'Information civique) sur cidem@cidem.org, avec le soutien de la Ligue de l'Enseignement.

  DVD Résister dans les camps nazis :

Témoignages de 8 déportés juifs, du ghetto de Lodz, des camps d’Auschwitz-II-Birkenau, Auschwitz III-Monowitz et Kommandos, Buchenwald, Bergen-Belsen…, témoins ou acteurs de faits de résistance dans les camps nazis. Une aide à la préparation du concours de la Résistance et de la Déportation 2011-2012.
Le DVD est réalisé par le Cercle d’étude et l’Union des déportés d'Auschwitz.
Le demander à nicole.mullier[at]clionautes.org (remplacer at par @)
Fournir une adresse postale
Le DVD "Résister dans les camps nazis" est gratuit pour les professeurs et élèves préparant le concours 2012, donc jusqu’en mars 2012. Pour les autres, une PAF de 10 euros est demandée.
http://www.cercleshoah.org/spip.php?article194
--
http://www.cercleshoah.org/

DIVERS

  Professeur au lycée Buffon (Paris XVe), je tiens à faire savoir que le lycée propose le prêt gratuit d'une exposition de 14 panneaux couleur consacrée au débarquement du 6 juin 1944.
Ce travail a été réalisé par le Club Histoire du lycée avec le concours du Musée de la Poste.
Les panneaux encadrés et sous protection  plastique s'accrochent. C'est un travail assez complet associant des textes synthétiques, des cartes et des photographies que  les établissements intéressés peuvent exposer pendant  une semaine. Il suffit de prendre contact avec le  lycée Buffon.

01 44 38 78 70


Claude Basuyau (animateur du Club histoire)
 

Le Centre de Philatélie instructive de l'Education nationale réalise une revue culturelle et envoie des timbres aux écoles, collèges et lycées adhérents. Son site internet propose des outils et fiches pédagogiques illustrés par les timbres pour les classes. Pour tout renseignement complémentaire et contact, s'adresser à André Kloetzlen, 13 rue Lavoisier, 91600 Savigny-sur-Orge.

Site internet : http://philatelie-educative-cpien.e-monsite.com


awmdata